Catherine Leroux remporte le Prix John-Glassco 2017

L’Association des traducteurs et traductrices littéraires du Canada (ATTLC) a annoncé dimanche le nom de la lauréate du 33 e prix John-Glassco. Il s’agit de Catherine Leroux qui s’est distinguée parmi une vingtaine de candidatures pour sa traduction française du roman Us Conductors de Sean Michaels, publiée sous le titre Corps conducteurs par les Éditions Alto.

Le jury de 2017, présidé par Sonya Malaborza et composé de Peter Feldstein, Nouha Homad et Marie-Claude Plourde, tous membres de l’ATTLC, a souligné la finesse, l’intelligence et la justesse du travail effectué par Leroux. Selon le jury : « Cette dernière a livré une traduction vivante dans laquelle abondent les belles trouvailles et où se déploie un vernaculaire soigné et crédible d’une autre époque, celle de l’univers semi-fictif dans lequel évolue Léon Thérémine. Sous la plume de Leroux, la partition qu’a composée Sean Michaels est jouée avec brio. »

Même si Catherine Leroux se distingue ici pour la première fois comme traductrice, elle est déjà bien connue dans le milieu littéraire. Son premier roman, La marche en forêt, a été finaliste pour le Prix des libraires du Québec alors que son plus récent, Madame Victoria, a remporté le prix Adrienne-Choquette. En outre, Le mur mitoyen a reçu le prix France-Québec et sa version anglaise signée par Lazer Lederhendler, The Party Wall, a été finaliste pour le prix Giller. Après Corps conducteurs, Catherine a traduit un roman de Mark Frutkin dont le titre français est Le saint patron des merveilles qui paraîtra bientôt, et elle travaille actuellement à la traduction de Do Not Say We Have Nothing de Madeleine Thien.

Catherine Leroux a reçu le prix John-Glassco, assorti d’une bourse de 1 000 $ à Montréal à l’occasion du Festival international de la littérature (FIL). On a profité de l’occasion pour rendre hommage à l’écrivain, poète et traducteur canadien John Glassco et aux traducteurs littéraires canadiens qui se sont démarqués sur la scène nationale et internationale au cours des deux dernières années.

Remis par l’ATTLC depuis 1982 lors de la fête de saint Jérôme, patron des traducteurs, le prix John-Glassco porte le nom du célèbre écrivain et traducteur à qui l’on doit notamment la version anglaise du journal et des poésies complètes de Saint-Denys Garneau. Ce prix est décerné à une première traduction, vers le français ou l’anglais, d’une œuvre littéraire parue sous forme de livre (roman, nouvelles, poésie, essai, littérature jeunesse, théâtre) qui se démarque par ses qualités et sa rigueur. Une trentaine de traducteurs, toujours actifs pour la plupart, ont mérité ce prix depuis sa création.

La liste complète des lauréats se trouve ici : www.attlc-ltac.org/fr/prix-john-glassco.

Par | 2018-02-20T06:25:54+00:00 octobre 2nd, 2017|Catégories : Nouvelles|