L’ATTLC dévoile les noms des finalistes du prix de la traduction littéraire John-Glassco 2017

L’Association des traducteurs et traductrices littéraires du Canada (ATTLC) est heureuse de dévoiler aujourd’hui les noms des finalistes du 33e prix John-Glassco. Ils ont été choisis parmi près d’une vingtaine de traducteurs de la relève qui ont publié une première traduction littéraire entre le 1 er juillet 2015 et le 30 juin 2017.

Les quatre finalistes, présentés en ordre alphabétique, sont les suivants :
• Edmond-Louis Dussault pour Confidences de Pariyem (Pasar Malam), traduction du poème indonésien Pengakuan Pariyem de Linus Suryadi AG.
• Eva Lavergne pour Agonie City (Prise de parole), traduction du roman The City Still Breathing de Matthew Heiti.
• Catherine Leroux pour Corps conducteurs (Éditions Alto), traduction du roman Us Conductors de Sean Michaels.
• Ardeth Neale pour Mary the Life Saver (BookLand Press), traduction du recueil de poésie Marie Réparatrice de Louis-Philippe Hébert.

Présidé cette année par Sonya Malaborza, le jury était composé de Peter Feldstein, Nouha Homad et Marie-Claude Plourde, tous traducteurs littéraires de métier et membres de plein droit de l’ATTLC.
« Si l’on en croit la quantité et la variété des candidatures pour le prix Glassco, le milieu de la traduction littéraire se renouvelle », déclare Sonya Malaborza. « Nous avons reçu un grand nombre d’excellentes traductions qui ont été un réel plaisir à découvrir. Nous avons très hâte de dévoiler l’identité de la personne gagnante. »

Remise du prix et hommage à John Glassco
Le prix John-Glassco sera remis le 1er octobre prochain à 19 heures à la Maison des Jeunesses musicales du Canada (305, avenue du Mont-Royal Est à Montréal), dans le cadre du Festival international de la littérature (FIL). Le grand gagnant se verra attribuer une bourse de 1 000 $ et une adhésion d’un an à l’ATTLC. On profitera de l’occasion pour rendre hommage à l’écrivain, poète et traducteur canadien John Glassco. Des lectures de ses poèmes, mémoires et traductions, en anglais et en français, permettront de redécouvrir ce personnage original qui a quitté Montréal à l’adolescence pour découvrir le Paris littéraire des années 1920. L’ATTLC rendra également hommage aux traducteurs littéraires canadiens qui se sont démarqués sur la scène nationale et internationale au cours des deux dernières années. L’entrée est libre et le grand public y est invité.

À propos du prix John-Glassco
Remis par l’ATTLC depuis 1982 pour souligner la fête de saint Jérôme, patron des traducteurs, le prix John-Glassco porte le nom du célèbre écrivain et traducteur à qui l’on doit notamment la version anglaise du journal et des poésies complètes de Saint-Denys Garneau. Ce prix est décerné à une première traduction, vers le français ou l’anglais, d’une œuvre littéraire parue sous forme de livre (roman, nouvelles, poésie, essai, littérature jeunesse, théâtre) qui se démarque par ses qualités et sa rigueur. Une trentaine de traducteurs, toujours actifs pour la plupart, ont mérité ce prix depuis sa création.
On trouvera la liste complète des lauréats sur le site web de l’ATTLC : www.attlc-ltac.org/fr/prix-john-glassco.

Par | 2018-02-20T06:25:56+00:00 septembre 13th, 2017|Catégories : Nouvelles|