Première semaine réussie à la résidence de traduction de la Maison de la littérature

Julia Jones et Maude Deschênes-Pradet sont toujours à la Maison de la littérature dans la belle ville de Québec, d’où elles font le point avec nous sur la première semaine de leur résidence de traduction. Maude, la romancière, nous présente Ren, un orphelin de dix ans, l’un des nombreux personnages fascinants de son roman Hivernage (Éditions XYZ). La traductrice Julia, quant à elle, nouvellement diplômée du programme de maîtrise en traduction de l’Université Concordia, parle avec enthousiasme de certains des sites décrits dans le roman qu’elle a pu visiter avec Maude. La résidence de deux semaines se terminera le vendredi 14 juin par un événement de clôture animé par Sonya Malaborza au cours duquel l’autrice et la traductrice liront des extraits de leur travail et discuteront de ce qu’elles auront pu découvrir et accomplir pendant la résidence.

2019-06-10T15:05:43-04:00 Catégories : Actualités|Mots-clés : , |