RÉPERTOIRE

Rachel Martinez

Rachel Martinez

Réseaux sociaux : Facebook | Linkedin

Téléphone 1 : 514-733-3313
Téléphone 2 : 514-713-7123

Ville : Montréal
Province : QC
Pays : Canada

Autres affiliations: Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec, Association des traducteurs littéraires de France, Association des traducteurs et traductrices littéraires du Canada

Catégorie d’adhérent : De plein droit

Notes Biographiques

Après avoir longtemps travaillé dans le domaine des arts et des communications, Rachel Martinez se consacre exclusivement à la traduction depuis 1999. Elle a publié une cinquantaine d’ouvrages dans des domaines variés pour des éditeurs réputés : roman, arts visuels, récit, biographie, essai et littérature jeunesse. Elle a remporté en 2005 le prix du Gouverneur général en traduction française pour Glenn Gould, une vie paru chez Boréal l’année précédente et a été finaliste en 2013 et 2015. Elle représente l'ATTLC au comité consultatif du Centre international de traduction littéraire de Banff.

Éducation / Formation

o Diplôme de deuxième cycle en traduction espagnol-français, McGill University, 2007
o Certificat de compétence en italien, McGill University, 1986
o Certificat de traduction I, Université de Montréal, 1986
o Cours d'italien intensif, Università per stranieri di Perugia (Italie), juillet 1983
o Baccalauréat ès arts, majeure en linguistique (avec Distinction), McGill University, 1982

Prix, Bourses & Distinctions

o Lauréate du Prix littéraire du Gouverneur général en traduction française pour «Glenn Gould, une vie» (2005)
o Finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général en traduction française et inscription sur la liste honoraire du IBBY (International Board on Books for Young People) pour «Les maux d’Ambroise Bukowski» (2013)
o Finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général en traduction française pour «Ma vie (racontée malgré moi) par Henry K. Larsen» (2015)
o Sélectionnée pour participer au Centre international de traduction littéraire de Banff (juin 2015)
o Prix Jeunesse des libraires du Québec (catégorie hors Québec, 12-17 ans) pour «Nous sommes tous faits de molécules» de Susin Nielsen (mars 2017)
o Finaliste au Prix de traduction de la Fondation Cole remis par la Quebec Writers' Federation pour «Les Justiciers d'Hochelaga» de Peter Kirby (2018)

Langues

    Anglais -> Français
    Espagnol -> Français

Genres Littéraires

  • Essai
  • Jeunesse
  • Roman et Nouvelle

Bibliographie Sélective

  • Trevor Cole, L'Eugénie pratique (traduction de Practical Jean), Montréal, Flammarion Québec, 2017.
  • Susin Nielsen, Les optimistes meurent en premier (traduction de Optimists Die First), Montréal, la courte échelle, 2017.
  • Peter Kirby, Vague d'effroi (traduction de Dead of Winter), Montréal, Linda Leith Éditions, 2017.
  • Douglas Coupland, Joueur_1 (traduction de Player One), Montréal, Hurtubise et Paris, Au diable Vauvert, 2011.
  • Caroline Pignat, Les amoureux de l'Empress (traduction de Unspeakable), Guy Saint-Jean Éditeur, 2015.
  • Kevin Bazzana, Glenn Gould, une vie (traduction de Wondrous Strange), Montréal, Boréal et Paris, Buchet-Chastel, 2004.
  • Chris Hadfield, Guide d'un astronaute pour la vie sur Terre (traduction de An Astronaut's Guide to Life on Earth), Montréal, Libre Expression, 2014.
  • Jeff Rubin, La bulle du carbone, Montréal, Hurtubise, 2016.
  • Thomas King, Histoire(s) et vérité(s), récits autochtones, Montréal, XYZ, 2015.
  • John Ralston Saul, Mon pay métis (traduction de A Fair Country), Montréal, Boréal, 2008.

Écrire à  Rachel Martinez

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Aller en haut de la page