SAULINE LETENDRE REMPORTE LE PRIX JOHN-GLASSCO 2018

Montréal, le 4 octobre 2018 — L’Association des traducteurs et traductrices littéraires du Canada (ATTLC) a annoncé samedi le nom de la lauréate du 34e prix John-Glassco. Il s’agit de Sauline Letendre qui s’est distinguée parmi une dizaine de candidatures pour Rouge, jaune et vert, sa traduction, de l’espagnol au français, du roman rojo, amarillo y verde de l’auteur bolivien Alejandro Saravia, publiée par les Éditions Urubu de Montréal.

Sonya Malaborza, vice-présidente de l’ATTLC pour les provinces atlantiques, présidait le jury de 2018 qui réunissait Jonathan Kaplansky, Benoit Léger et Elisabet Ràfols-Sagués, traducteurs littéraires de métier et membres de l’association. Évoquant leur difficulté à trancher parmi les travaux des trois finalistes, ils ont vanté la plume précise d’Anita Anand pour « tisser un récit mesuré et sans heurts, et capturer le ton familier de l’auteure et le dialogue parfois très rude des personnages » dans sa traduction anglaise du roman Nirliit de Juliana Léveillé-Trudel. Quant à Marc Charron, il a, selon le jury, fait preuve d’un véritable lyrisme en traduisant en français le majestueux recueil Night Sky with Exit Wounds (Ciel de nuit blessé par balles) de Ocean Vuong : « Bon nombre de ses solutions sont absolument brillantes, et les vers de sa traduction suivent ceux de son auteur avec une grande prouesse acrobatique. »

Pour sa première traduction littéraire sous forme de livre, la gagnante, Sauline Letendre, s’est attaquée à un texte « polyphonique et multiforme des plus jubilatoires », selon la présidente du jury. « L’auteur qu’elle a traduit, Alejandro Saravia, navigue à travers diverses couches temporelles, multiplie les jeux de mots ludiques et sature son texte de références culturelles parfois assez obscures, autant de défis que Sauline réussit à relever avec dextérité et brio. Dans sa traduction, elle a su accompagner les lecteurs là où il le fallait et a fait preuve de grande créativité en reproduisant en français les prouesses linguistiques de son auteur. Le résultat est un récit poétique des plus envoûtants. »

À propos de la lauréate
Traductrice agréée, Sauline Letendre est directrice principale et réviseure dans un cabinet d’experts-comptables montréalais. Œuvrant dans le domaine de la traduction depuis une vingtaine d’années, elle s’est spécialisée en traduction financière, tout en maintenant un lien avec le monde littéraire. Elle a traduit plusieurs textes pour le périodique québécois Ruptures, qui publiait en français, anglais, espagnol et portugais, et publié des traductions dans les revues TransLit de l’Association des traducteurs et interprètes de l’Alberta et K1N de l’Université d’Ottawa. Elle a aussi participé à la révision de quelques anthologies de poésie d’Alejandro Saravia comme L’homme polyphonique (2014) et Cuarenta momentos chilenos (2013). Rouge, jaune et vert, publié aux Éditions Urubu en 2017, est sa première traduction d’un roman.

2018-10-04T13:52:14-04:00 Catégories : Actualités|