Mon pays c’est l’hiver

Nicolas Gary examine les défis liés à l’état du financement des arts au Canada:

« Si les États sont de plus en plus frileux pour financer les idées politiques – de crainte des dérives extrémistes, sectaires ou autre – le revers de la médaille est que la pensée humaniste en souffre de la même manière. « On comprend que le gouvernement soit préoccupé de voir son logo sur des textes d’extrême-gauche ou d’extrême-droite. Et cela pose la question : comment la réflexion politique peut-elle être financée par l’État ? », interroge Nicolas Levesque. »

Pour lire le texte en entier, veuillez suivre ce lien.

Par | 2018-09-17T15:52:10+00:00 septembre 17th, 2018|Catégories : Nouvelles|