May 2019

The University of Innsbruck has published Renée Von Paschen‘s trilingual selection of her poetry, including several beautiful rhymed translations by Robert Paquin. This publication also promotes VICE VERSA. Additionally, May 15 was the premiere of a Documentary Film about Holocaust Survivors, which Dr. Von Paschen subtitled in English:

ÜBER WEITER LEBEN – ON SURVIVING & LIVING: 14 PORTRAITS, Directed by T. Eckstein & B. Peter; Vienna/Austria 2019.
This documentary will be submitted to film festivals around the world.

Louise Desjardins viens de publier aux Éditions de la Grenouillère la traduction de deux recueils de poésie de la poète argentine Sara Cohen sous le titre de Murmure et Incertitude précédé de Opportunité.

Claire Varin reviens d’une tournée d’auteur au Portugal, soutenue par l’Association internationale des études québécoises (AIEQ) ainsi que par Ville de Laval (à titre d’ambassadrice lavalloise). En ses propres mots:

« J’y ai donné quatre conférences en portugais sur ma démarche d’écriture et l’ensemble de mes livres, romans, récits, nouvelles, essais dont le dernier en date, Animalis (Leméac, 2018), traite de la complexité de nos rapports aux animaux. L’une des conférences a porté sur l’esprit des langues et l’écrivaine brésilienne Clarice Lispector. Les organismes-hôtes étaient l’Université d’Aveiro, l’Université de Coimbra et l’Institut Grêmio de Instrução e Recreio de Pampilhosa. J’espère que cette tournée, qui a eu lieu du 28 mars au 5 avril, aura été l’occasion d’ouvrir un chemin au Portugal pour d’autres auteurs québécois, puisque l’AIEQ, qui aide au rayonnement des artistes et réalisateurs à l’étranger, n’a pas encore de membres dans ce pays. »

Patricia Raynault-Desgané vous fais part d’une publication qui sera en librairie à partir du 28 mai : Italo Svevo, portrait, qu’elle a traduit de l’italien avec les Éditions Le Bout du Mille. Écrite en 1950 par Laetizia Veneziani Svevo, la femme de l’auteur, traduite en anglais seulement en 1990, puis en allemand en 1994, cette biographie d’Italo Svevo (1861-1928), un des plus grands romanciers du xxe siècle, n’avait à ce jour jamais été traduite en français. Voici ce que la revue Publisher’s Weekly avait à dire sur le livre:

« Ce souvenir affectueux mais néanmoins objectif, fait par celle qui fut son épouse pendant 33 ans, dépeint un autoanalyste obsessif, un fumeur compulsif qui, s’il a bien réussi en affaires, n’acquit une renommée littéraire que quelques années avant son décès en 1928. Il faut en remercier son professeur d’anglais à Trieste, James Joyce, qui déclara avoir été grandement influencé par lui et fit la promotion de ses écrits.
Encore plus remarquable du fait qu’il fut écrit en plein cœur de la Seconde Guerre mondiale, ce pétillant récit empreint de sérénité entremêle les lettres de Svevo avec des entrées spontanées de journal intime. On retrouve en appendice la retranscription de sa conférence de 1927 sur le séjour de Joyce à Trieste (Un morceau d’Irlande… mûrissant sous notre soleil). »

By | 2019-06-04T09:18:54-04:00 May 17th, 2019|Categories: Member News|